Effet pervers de la simulation

Posté dans : Non classé | 0

Les études démontrent que de nombreuses femmes simulent, surtout parmi les plus jeunes. La justification la plus invoquée est qu’elles souhaitent ainsi donner le sentiment à leur partenaire qu’il est un bon amant. Ceci est naturellement contreproductif : de cette manière, leur partenaire n’a aucun moyen de découvrir ce qu’elles aiment. Et les femmes elles-mêmes non plus d’ailleurs !

De plus, il semblerait que la plupart des femmes aient le réflexe de se dire que le principal est que leur partenaire jouisse, leur propre orgasme étant moins important.

Une autre raison poussant les femmes à simuler est qu’ainsi, le rapport sexuel se termine plus rapidement. Et rien de plus logique en effet que de vouloir en finir vite avec quelque chose qui n’apporte aucun plaisir. Mais, comme indiqué plus haut, il est quasiment impossible au partenaire de donner du plaisir s’il ne dispose pas d’indices fiables. La simulation revient à un trucage des cartes qui, au bout du compte, ferait perdre la tricheuse.