Inceste et pédophilie, des souffrances majeures de mineurs

Posté dans : Non classé | 0

L’inceste désigne une relation d’ordre sexuelle entre personnes proches d’une même famille. Objet de fantasmes (Oedipe, Loth, Caligula, l’empereur Claude, le Roi Arthur, Jean V d’Armagnac, la famille Borgia) et même parfois sacralisé (Isis et Osiris, les Ptolémées dans l’Egypte antique), l’inceste reste un tabou social très fort dans la plupart des cultures.

En France, l’inceste n’est pourtant pas mentionné explicitement dans les textes législatifs. Il constitue bien en droit pénal une circonstance aggravante en cas d’agression ou d’atteinte sexuelle, mais uniquement sur un mineur. Il n’y a pas de criminalisation spécifique de l’inceste entre personnes majeures. C’est pourquoi en fait la notion d’inceste est toujours intimement liée en France à la pédophilie. En droit civil, en revanche, l’inceste est combattu par l’interdiction du mariage entre personnes dont les liens de parenté vont jusqu’au troisième degré.

Il est aujourd’hui tout à fait admis et reconnu que les maltraitances sexuelles sur le mineur sont encore aggravées lorsqu’intervient le facteur intrafamilial. La santé physique et psychologique du mineur sont alors en grand péril et l’enjeu autour du repérage est immense. La Direction générale de la santé a demandé à la Haute Autorité de Santé (HAS) de publier une recommandation sur le repérage et le signalement de l’inceste par les médecins. Plus le repérage est précoce, plus la prise en charge sera efficace.

Toutefois, il arrive encore bien trop fréquemment que l’inceste, ou plus largement l’agression pédophile, n’aient pas été détectés ni pu être empêchés. Le mineur va alors grandir avec cette souffrance, souvent accompagnée d’un fort sentiment de culpabilité qui lui aura été soigneusement inoculé par le ou les véritables coupables. Le silence des proches peut aussi constituer une complicité qui accentuera le sentiment de culpabilité du mineur. Parfois aussi, ce sont deux mineurs qui ont eu ensemble des relations incestueuses. En grandissant, la prise de conscience de la réalité de ce qu’impliquent ces relations va souvent avoir des conséquences désastreuses sur l’un, parfois les deux, des mineurs concernés.

Un accompagnement thérapeutique de qualité est alors indispensable. Il va permettre de briser le silence, de mettre des mots sur les maux et enfin de clore définitivement cet épisode. Reconnu puis remis à sa place dans le passé, l’inceste ou l’acte pédophile ne sera pas effacé mais ses conséquences sur le présent seront alors désamorcées. L’hypnose Ericksonienne est un outil extrêmement efficace pour ce type de travail. Il existe également un Centre de Recherches Internationales et de Formation sur l’Inceste et la Pédocriminalité (CRIFIP).

Si vous souhaitez d’avantage d’information ou un accompagnement, vous pouvez vous rendre sur la page contact ou prendre rendez-vous à mon cabinet de sexothérapeute à Versailles ou à celui de sexothérapie vers Fontainebleau.