La sexualité après un traumatisme sexuel

Posté dans : Non classé | 0

Lorsqu’il y a eu violence sexuelle, agression, viol, lentement, le corps se remet. Mais bien souvent, la tête a bien plus de mal. Un suivi en sexothérapie est indispensable pour surmonter le traumatisme vécu. Un sexothérapeute allie les connaissances psychologiques et plus spécifiquement sexuelles nécessaires. Le recours à l’écoute psychothérapeutique, mais aussi l’utilisation d’outils tels que l’hypnose Ericksonienne et la PNL, vont permettre d’abord de verbaliser ce qui s’est passé. En sortant du silence, en mettant des mots sur les maux, on brise l’isolement, le sentiment de culpabilité. Verbaliser la réalité est aussi la remettre à sa place, lui donner ses vraies dimensions tout en la sortant du présent. Pour cela, les grandes lignes suffisent, il est inutile de « torturer » la mémoire en exigeant les détails.

Ensuite on va pouvoir travailler efficacement sur les conséquences provoquées par le traumatisme. L’inconscient a mis en place un système de défense, des barrières, des sécurités pour s’assurer que plus jamais « ça » n’arrivera. Mais par la suite, dans la vie quotidienne, ce système peut s’avérer avoir de trop grandes conséquences négatives (dyspareunie, insomnies, phobies, etc…). C’est en partenariat avec le sexothérapeute que le patient va alors trouver des solutions alternatives qu’il va mettre en place. Ainsi, tout en ayant assuré qu’il n’y aurait plus jamais « ça », il va pouvoir se remettre à vivre, sereinement, y compris dans sa sexualité.

Si vous voulez d’autres informations ou consulter, vous pouvez vous rendre sur la page contact ou prendre rendez-vous à mon cabinet de sexothérapeute à Versailles ou à celui de sexothérapie vers Fontainebleau.