Les 4 phases de la sexualité compulsive

Posté dans : Non classé | 0

L’addiction sexuelle masculine ou féminine se traduit par une sexualité compulsive qui fait primer l’acte sur le but, le rapport sexuel sur le plaisir. Le comportement est répétitif, obsessionnel et le partenaire n’est plus considéré que comme un objet, un support. Un morceau de viande.

Cette confusion de l’objet de la sexualité accompagné d’un désespoir morbide est atteinte après 4 phases qui se suivent:

  1. l’obsession: la stimulation sexuelle abouti à une tension corporelle douloureuse, les sensations ne sont plus agréables mais seulement douloureuses
  2. la ritualisation: l’excitation est accrue par la mise en place d’actions ritualisées, même à caractère non-sexuelles, qui rappellent les TOC (troubles obsessionnels compulsifs tels que l’obligation de ne poser le pied que sur les bandes blanches des passages piétons)
  3. la compulsion: l’exécution de l’acte sexuel se fait dans une perte de contrôle, « malgré soi »
  4. le désespoir: émergence du sentiment d’impuissance face au comportement pouvant aller jusqu’à la dépression ou à des pulsions suicidaires

Il n’y a plus alors de diversité ni de joie, seulement une grande solitude, car l’intimité n’est plus partagée, accompagnée d’une intolérance totale à la frustration.

C’est quand la souffrance s’impose en balayant tout sur son passage qu’une prise de conscience se fait de la réalité de l’addiction sexuelle féminine ou masculine. Pour s’en sortir, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide, que ce soit au corps médical (psychiatre) ou plus spécifiquement à un sexothérapeute.

Si vous souhaitez plus d’information, rendez-vous sur la page contact ou venez à mon cabinet de sexothérapie à Versailles ou à celui de sexothérapie vers Fontainebleau.