Relation sexuelle et pénétration

Posté dans : Non classé | 0

Il est dommage de constater combien souvent aujourd’hui la relation sexuelle est réduite à la pénétration, au point d’en être devenu le synonyme. C’est une approche qui nous vient des Etats-Unis où la virginité féminine importait tellement que les filles, refusant absolument la pénétration, autorisaient tout le reste, vu comme non important. Ce focus sur la pénétration et le clivage en résultant entre le vagin et le reste du corps a conduit à dissocier la relation sexuelle de tout ce qui n’est pas intromission du pénis dans le vagin.

Il y a 20 ans, le président Bill Clinton l’affirmait haut et fort : « il y a bien eu fellation mais pas de rapport sexuel » entre Monica Lewinsky et lui. Ainsi, une fellation ne constituait pas à ses yeux, ainsi qu’à ceux de millions de citoyens américains, une relation sexuelle. Seule la pénétration vaginale constituerait une relation sexuelle.

Et cette idée a tendance à se répandre alors même qu’il y a tant d’autres manières de faire l’amour et d’atteindre l’orgasme. De fait, pour reprendre la plaisanterie de la sexologue néerlandaise Ellen Theresia Maria Laan, les seules personnes à pouvoir avoir un orgasme vaginal sont les hommes hétérosexuels qui orgasment dans un vagin…